fbpx

Appréciation des fourrages distribués.

Appréciation des fourrages distribués.

La qualité d’un fourrage dépend de nombreux facteurs de variation tels que : le type de prairie, la nature des espèces qui la composent, le cycle de développement, etc. En effet, à titre d’exemple, un fourrage conservé ne présentera pas les mêmes valeurs alimentaires selon la répartition définie entre graminées et légumineuses au sein de la prairie.

Outre ces éléments, les valeurs nutritionnelles d’un fourrage conservé vont également dépendre de ses conditions de récolte et de conservation (conditions météorologiques, mode et date de récolte, stockage…). Ces différents événements peuvent ainsi déprécier la valeur nutritive du fourrage à l’origine notamment d’une baisse de qualité sur le plan énergétique et protéique comme en témoignent les tableaux ci-dessous :


Pertes en cours de fanage selon les conditions météorologiques (source : INRA)

Ainsi, pour évaluer la qualité d’un fourrage, il est possible d’avoir recours à plusieurs solutions : Valeurs alimentaires de foins de prairie selon les conditions météorologiques (source : INRA)

  • L’appréciation visuelle et olfactive :
    • Présence de feuilles en quantité importante (= richesse en éléments nutritifs)
    • Odeur agréable (absence d’odeur de moisi)
    • Couleur verte (un foin de couleur jaune peut indiquer une récolte réalisée trop tardivement ou lors de conditions météorologiques défavorables)
    • Absence de poussières, de moisissures et de corps étrangers (terre…).

Ce type d’appréciation reste ainsi un critère intéressant en complément des informations de base décrites précédemment que l’on connait sur le fourrage (composition variétale, stade de récolte…).

  • L’analyse de sa composition chimique, qui permet d’apprécier de manière plus précise les apports nutritionnels du fourrage (valeurs en UFC, MADC, matières minérales, cellulose…).

Fort de ce constat, nous avons simulé l’impact possible d’un changement de qualité du fourrage (cf. tableau ci-dessous) sur les apports nutritionnels journaliers du cheval (simulation effectuée sur un cheval hébergé au box avec un travail de type léger).

Tables de composition alimentaire de foins de pré (classification selon l’INRA)


Evolution des apports nutritionnels totaux de la ration selon la qualité du foin distribué.

La diminution de valeur alimentaire du foin se traduit par une baisse des apports énergétiques (-0.9 UFC par jour) et protéiques (-110 g par jour). Celle-ci peut être facilement compensée en augmentant par exemple la quantité d’aliment de DP EVASION d’1.30 kg (= 2 litres supplémentaires) ou en passant sur un aliment plus concentré en énergie (exemple : DP FLOC EVASION ou DP PUISSANCE) afin de maintenir des apports nutritionnels journaliers constants (cf. tableau ci-dessous).


Ajustement de la ration afin de maintenir des apports journaliers constants.