fbpx

Comprendre les besoins alimentaires du poulain

Alimentation du poulain : bien comprendre ses besoins

La nutrition et les soins apportés aux poulains sont déterminants dans leur croissance et leur développement. Ces points déterminent sans conteste la qualité et la bonne santé du futur cheval. Quelle alimentation choisir pour son poulain ? Quand distribuer des aliments élaborés à un poulain ? Comment optimiser sa croissance ? Après la lecture de ces quelques lignes, vous aurez toutes les clés en main pour bien comprendre l’alimentation du poulain et le nourrir en conséquence.

Croissance et développement du poulain : les fondamentaux

À la naissance, le poulain pèse environ 50 kg. Le poids d’un poulain Shetland, lui est de 18 kg environ et de 75 kg pour un cheval de trait. Quel que soit le gabarit et la race du poulain élevé, sachez que son poids correspond en moyenne à 9 à 12 % du poids de la mère.

Son poids double généralement au cours du premier mois grâce à une vitesse de croissance très élevée (1 000 à 1 500 grammes/jour entre la naissance et 3 mois de vie). À son troisième mois de vie, le poulain pèse 3 fois son poids de naissance. Au moment du sevrage, le poulain a multiplié son poids par 5 et pèse 50 % de son poids adulte (250 à 300 kg en moyenne). A 1 an, le poulain pèse 65 à 70 % de son poids adulte (325 à 350 kg en moyenne) et atteint 90 % de sa taille adulte. Le développement des tissus respecte de son côté la chronologie suivante : système nerveux, système osseux, tissu musculaire, tissu graisseux.

L’alimentation du poulain de la naissance au sevrage

Quand distribuer des aliments élaborés et compléments nutritionnels au poulain ? En quelle quantité ? Pour y répondre, nous allons passer en revue les points clés de la nutrition du poulain.

La phase d’allaitement

A la naissance, le poulain doit ingérer du colostrum (1er lait riche en anticorps-immunoglobulines) qui agit en transfert immunitaire de la jument vers le poulain. Il est indispensable que le poulain boive le colostrum dans les 6 premières heures suivant sa naissance car la perméabilité de sa paroi intestinale est maximale durant cette période (au plus tard dans les 24 premières heures). En effet, le colostrum joue un rôle nutritionnel et immunitaire important dans le développement du poulain.

A titre préventif, une à deux seringues de VIA STARTER FOAL par poulain peuvent également être distribuées à la naissance (apport de nutriment rapidement utilisables et source de prébiotiques).

Une fois ces premiers jours passés, le poulain consomme du lait maternel qui couvre tous ces besoins alimentaires. Il faut néanmoins accorder un soin particulier à l’alimentation de la jument et renforcer ses rations, afin qu’elle reste en bonne santé et se maintienne en état tout en disposant d’un lait de qualité. Pour les poulains orphelins, nous disposons également d’un lait maternisé qui se substitue au lait maternel : VIA MILK.

L’alimentation du poulain de 2 mois à 6 mois

L’alimentation du poulain se diversifie dès le premier mois. En effet, ce dernier commence naturellement à pâturer entre le premier et le deuxième mois de sa vie. L’alimentation peut être complétée avec du fourrage et de l’aliment élaboré dès cette période. En effet, le lait maternel ne suffit plus pour couvrir les besoins du futur cheval. De plus, la complémentation à base d’aliments élaborés dès cette phase permet de préparer le poulain à une alimentation solide, limite le stress ainsi le ralentissement de la croissance au moment du sevrage.

On propose en moyenne 1 kg d’aliment « élevage » par jour au poulain à 2 mois, en augmentant progressivement la ration jusqu’à atteindre 2.5 à 3 kg d’aliment « élevage » par jour à 6 mois. Notre gamme « élevage » comprend 3 aliments complémentaires de fourrages, présentés en bouchons (DP 14 ELEVAGE), granulés (DP EVOLUTION) et floconnés (DP FLOC EVOLUTION) ainsi qu’un complémentaire de céréales (DP PROTEINE). Ils sont formulés spécifiquement pour les chevaux d’élevage (richesse en acides aminés indispensables, graines de lin extrudées, probiotiques, vitamine E élevée, oligo-éléments chélatés…).

Pendant le pré-sevrage, la vitesse de croissance de poulain diminue. La complémentation alimentaire permet de limiter le ralentissement de la croissance au moment du sevrage. Des aliments élaborés spécifiques contenant du lactosérum peuvent également être employés afin de favoriser la réussite du sevrage et faciliter la transition alimentaire (VIA BABY ONE : petit granulé lacté et VIA FOAL EVOLUTION : floconné lacté).

Le sevrage du poulain

Le sevrage du poulain intervient habituellement entre ses 5 et 7 mois en élevage. C’est une étape difficile pour le jeune équidé. Le changement d’alimentation (exclusivement solide) peut aussi lui occasionner un stress important ainsi qu’une baisse éventuelle de croissance si la transition est mal gérée, comme évoqué précédemment.

L’alimentation du poulain en cours de sevrage doit être suffisamment complète pour couvrir tous ses besoins (énergie, protéines dont acides aminés, minéraux dont calcium et phosphore, vitamines, oligo-éléments…).

On propose donc au poulain du fourrage, de l’eau à volonté, ainsi que 2.5 à 3 kg d’aliment « élevage » par jour, selon la race du cheval et les objectifs d’élevage. Comme pour le cheval adulte, il est important de veiller au fractionnement des repas (2 à 3 repas d’aliments).

 

ouvrir le chat
1
Bienvenue chez DP Nutrition,
Comment puis-je vous aider ?